Conduite accompagnée

Qui est reponsable en cas d’accident lors d’une conduite accompagnée ?

Les responsabilités sont partagées:

L’élève conducteur est responsable des infractions qu’il aurait pu éviter suivant le degré de son instruction et l’accompagnant est responsable des actes punissables commis lors de la conduite accompagnée s’il n’a pas respecté ses obligations.

 

L’accompagnant doit:

  • avoir plus de 23 ans;
  • être titulaire d’un permis de conduire (illimité/définitif de la catégorie du véhicule) depuis au moins 3 ans;
  • veiller à la sécurité et au respect des règles de la circulation routière;
  • prendre place à côté du conducteur et pouvoir facilement atteindre le frein à main (sauf s’il s’agit de circuler sur des terrains d’exercice, de faire marche arrière ou de parquer).

 

L’accompagnant peut-il avoir consommé de l’alcool avant la conduite ?

La conduite sous influence d’alcool est interdite pour l’élève conducteur aussi bien que pour l’accompagnant !

 

Le véhicule doit:

  • être muni d’un “L” blanc sur un fond bleu fixé à l’arrière du véhicule à un endroit bien visible (et l’enlever lorsque le véhicule n’est pas utilisé pour la conduite accompagnée);
  • être muni d’un frein à main mécanique (depuis le 1er mai 2015, le Service Cantonal des Véhicules de Genève a décrété que les voitures équipées d’un frein à main électrique ne pourront plus être utilisées pour les examens de conduite).

 

 

Le véhicule est-il assuré lors d’une conduite accompagnée ?

Pas forcément. Le mieux est de demander à l’assureur du détenteur.

 

Puis-je conduire à l’étranger ?

Le permis d’élève conducteur suisse n’est pas considéré comme un permis de conduire par le droit international.

Si vous souhaitez malgré tout faire des courses d’apprentissage à l’étranger, vous devez impérativement vous renseigner auprès des autorités compétentes du pays (police, douane, etc.) pour savoir si cela est autorisé.